Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

RESIST-TENTE A NANTES

30 Janvier 2014, 10:48am

Publié par Mimi

LA PIECE DE THEATRE RESIST-TENTE AU BAR LA

 

SCENE MICHELET 1 BOULEVARD HENRI ORRION A

 

NANTES   A 20H30 LE VENDREDI 7 FEVRIER 2014

 

Voir les commentaires

spectacles résist-tente et De la vie, j'en ris dans les lycées

25 Novembre 2013, 10:00am

Publié par Mimi

Plusieurs représentations ont lieu dans différents établissements scolaires :

 

- lycée Jean Macé à Rennes

 

- lycée Bertrand d'Argentrée à Vitré

 

- lycée Sainte Thérèse à Rennes

 

- lycée Sévigné à Cesson

 

- lycée Sainte Geneviève à Rennes 

Voir les commentaires

PIECE DE THEATRE DE LA VIE J EN RIS EN PICARDIE

5 Novembre 2013, 14:21pm

Publié par Mimi

Le spectacle de la vie, j'en ris sera joué à 16h30 à Saint Quentin (02100)

 

3 boulevard de   Verdun en Picardie dans le cadre d'un séminaire international

 

organisé par Aster

 

International.

 

 

Un colloque international sur

« Les initiatives des acteurs-trices de la société civile et les politiques publiques en faveur de l’égalité femmes-hommes» 

Samedi 16 novembre 2013 9h30- 16h15 à Saint-Quentin salle Verdun

suivi par la pièce de théâtre

 « De la vie j’en ris! » de la CIE SDOUF de 16h15 à 17h15

En novembre 2013, le réseau Aster-International fête ses 20 ans à Saint-Quentin, lieu de son siège social en Picardie. A cette occasion, un colloque international est organisé à Saint-Quentin le samedi 16 novembre 2013. Il sera suivi par la pièce de théâtre « De la vie j’en ris » de la CIE SDOUF et d’animations autour de l’exposition « 20 ans de féminisme au pluriel » du 19 au 23 novembre au palais de Fervaques de Saint-Quentin.

Le colloque va réunir les membres et partenaires de France et de plusieurs pays d’Afrique, d’Europe et du Canada. Plusieurs interventions d’experts-es et d’acteurs-trices sont programmées ainsi qu’un débat avec la salle. Ceci dans une approche féministe où les structures venues d’Afrique de l’Ouest, Maghreb, Europe ou Québec présenteront la manière d’articuler leurs initiatives d’acteurs-trices de la société civile et les politiques publiques de leur pays en faveur de l’égalité femmes-hommes».

Les regards croisés sur l’avancée des droits des femmes en France et dans les pays des structures invitées inscrivent cet événement dans « l’agenda de l’égalité femmes-hommes » du ministère des Droits des femmes qui le 8 mars 2013 a annoncé les 365 jours de l’égalité.

Entrée ouverte à tous et toutes sur inscription: 30€ déjeuner compris.

Inscriptions et renseignements: aster.aster@wanadoo.fr

Voir les commentaires

Regards des professeurs sur les pièces de théâtre de Myriam

3 Juin 2013, 13:52pm

Publié par Mimi

Cité scolaire Émile Zola de Rennes, jeudi 19 mai 2011

 

 

Représentation programmée dans le cadre du projet d’établissement pluriannuel « Résistance(s) »

 

Deux classes de Seconde et une classe de Troisième assistent à cette représentation, accompagnées par leurs professeurs, Mme BRIGNOLI, professeur de français au collège et M. LÉRAUD, professeur d’histoire-géographie au lycée

 

Bilan de Jean-Pierre Léraud :

 

Faire entrer les rumeurs de la rue dans nos établissements scolaires peut avoir de réelles vertus pédagogiques.

Le spectacle « Résist’tente », véritable document théâtral, en est une riche illustration car il apporte la force du témoignage vécu d’une femme ayant traversé les peurs, les risques de la rue, le froid des murs et la chaleur humaine autant que la trahison des compagnons d’infortune ou la molle indifférence du passant envers les SDF de nos villes.

Par des phrases chocs (« les riches existent parce que les pauvres existent », « se mettre la tête à l’envers parce que le monde va à l’envers »), des saynètes font poindre les pires violences, concrètes ou symboliques mais toutes humiliantes.

Pendant une heure et quart (deux heures avec la discussion qui s’en est suivie), les élèves partagent ces échantillons de précarité et réinterrogent nombre de leurs a priori.

 

Le cours se trouve alors incarné par cette galerie de portraits haute en couleurs : pour ce qui me concerne, les cours d’ECJS bien sûr : la civilité, l’exclusion certes mais aussi les rapports hommes/femmes, le goût des médias pour le sensationnel, la pertinence de l’action sociale qui sont égratignés par ces tranches de vie.

En géographie aussi, soit par une programmation en tout début d’année (une bonne opportunité à envisager, pour éviter une approche par trop théorique du concept de « développement durable »), soit plus tard pour mettre en œuvre les inégalités socio-spatiales préconisées par le thème « Aménager la ville ».

L’intérêt unanime des élèves pour ce spectacle et la qualité, la profondeur des réponses apportées à leurs nombreuses questions peuvent alimenter un atelier d’écriture, aussi bien en lycée qu’en collège.

C’est ainsi que la fameuse salle Dreyfus de la cité scolaire Émile Zola de Rennes a résonné d’une nouvelle intrusion de l’actualité sociale. Autre temps, autres mœurs, c’est sûr, mais les interrogations, l’indignation restent aussi vives, et notre rôle de pédagogue peut, en toute confiance, faire son miel d’une telle prestation.

Jean-Pierre Léraud,

professeur d’histoire-géographie et ECJS au lycée Émile Zola de Rennes

 

De la vie, j'en ris, le nouveau spectacle de Myriam est une œuvre autobiographique particulièrement adaptée au public lycéen.  Conçue comme le récit de sa vie jusqu'au moment où elle perd son logement et connaît la rue, sa pièce aborde une nouvelle fois des sujets qui nous concernent tous de près ou de loin : l'adoption, la maltraitance sexuelle, les relations parents/enfants, la violence dans le couple, la place des étrangers, l'engagement ... Dans son théâtre, Myriam n'assène pas un prêt à penser : elle s'exprime à la première personne et apporte son témoignage ; elle pose des questions auxquelles il nous appartient de répondre. Une fois de plus, outre la réflexion sur le théâtre et la mise en scène qu'il occasionne, ce spectacle peut être relié diversement aux programmes des collèges et lycées : autobiographie (en troisième), argumentation en seconde et première... Ce spectacle peut aussi être parrainé par le foyer des élèves car il aborde des questions de société qui concernent les jeunes. Myriam nous offre un théâtre qui fait grandir, un théâtre libérateur parce qu'elle interroge ce qui fait notre humanité, parce qu’elle ose prendre la parole et s'exprimer en son nom sur des sujets souvent tabous, parce qu'elle montre que de la faiblesse on peut faire une force… Les qualités d'écoute de Myriam et sa disponibilité font de la rencontre qui suit le spectacle un temps important d'échange pour approfondir.

Stéphanie Mercier enseignante de lettres au lycée Jean Macé à Rennes.

Voir les commentaires

PRESENTATION DE LA VIE, J'EN RIS

29 Mai 2013, 08:10am

Publié par Mimi

 

 

affiche de la vie j'en ris

 

DSC 0014ok

  « Je parle avec une part absente de mon être

et l’exil ne s’arrête pas une fois retournée  là- bas. »

 DSC 0020ok  

« Mémée, tu n’as pas eu l’occasion de découvrir le monde.

Ta petite fille est restée un mystère pour toi. »

 

DSC 0025ok

 

L’école, un havre d’intelligence!  "Sale arabe! t'es sale, rentres chez toi!"

 

 DSC 0028ok 

« Tu réduis la femme à un sujet domestique et à un objet de plaisir. Je ne me reconnais plus, ce

 n’est pas moi. »

 

 

 

DSC 0034ok

« Il a sauvé des familles juives et tziganes. Comment mon fils ? il n’a pas changé le monde.Mais

 il a fait sa part. Connais tu l’histoire du colibri? »

 

DSC 0052ok 

« Pouh !Pouh ! Avoir un enfant à 20 ans, quelle idée! Et sans situation! Pouh! »

La façon dont on parle traduit la façon dont on regarde.

 

 

DSC 0058ok

« De la vie, j’en ris » est la 2ème pièce DE théâtre de la cie SDOUF. Elle aborde des thèmes où chacun peut se sentir concerné : l’enfant dans le monde des adultes, l’adoption, la beauté de la vieillesse, l’amour, la révolte, être maman, la résistance, l’éthique, l’exil. Pourquoi ? Ce qui est important , ce sont les petites histoires de chacun. Nous nous rejoignons par nos petites histoires.

Myriam s’adresse à son fils de 20 ans : elle décide de lui dévoiler qui elle est. Elle lui parle de ses malheur avec insolence mais n’oublie jamais la quintessence de la vie: l’amour.

Le théâtre réintroduit la possibilité d’une distance, et par là même d’une dignité en y mêlant l’humour  pour dépasser l’absurde. Le théâtre est une nécessité d’expression : il est comme une naissance.

Voir les commentaires

SPECTACLE AU JP2D

1 Avril 2013, 15:15pm

Publié par Mimi

Vous avez aimé la pièce de Myriam, donnée à l'Artisterie l'année dernière ( résis-tente) Venez découvrir
« De la vie, j’en ris » la 2ème pièce de théâtre de la cie SDOUF.
Cette pièce est une autobiographie théâtrale : un retour en arrière puisque Myriam part de sa naissance, en Palestine jusqu’au
moment où elle se retrouve sans logement. On découvre pourquoi elle s’est retrouvée à la rue. Elle
aborde des thèmes où chacun peut se sentir concerné : l’enfant dans le monde des adultes,
l’orphelinat, l’adoption, la beauté de la vieillesse, l’amour, la révolte, être maman, la résistance,
l’éthique, l’exil. Pourquoi ? Ce qui est important, ce sont les petites histoires de chacun. Nous nous
rejoignons par nos petites histoires.
Samedi 13 avril à 20h30
Artisterie Jean-Pierre Dans le Désordre
le Gué, 35380 Plélan-le-Grand
Prix : 8 € (adhérents JP2D : 5 €) gratuit - de 12 ans
renseignements et réservation : 02 99 61 87 34

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>